[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Éditorial

Vous avez devant vous la deuxième lettre d’information de l’Action des nouvelles conjointes et nouveaux conjoints du Québec (ANCQ) et nous allons essayer de tenir un rythme de parution mensuel pour vous informer de tout ce qui se passe dans l’association.

La bonne nouvelle de ce mois : le lancement d’un comité pour la grande région de Montréal. Celui-ci s’est concrétisé le 8 octobre dernier avec la présence de deux membres du Conseil d’administration : la présidente-directrice Lise Bilodeau et le vice-président Roger Boucher. Une dizaine de personnes se sont ainsi retrouvées dans une salle d’Anticafé, pour partager leur vécu, échanger sur les actions en cours et envisager l’avenir. Comme vous le constaterez dans les pages suivantes, ce ne sont pas les projets et actions qui manquent. Une seconde rencontre est planifiée ce samedi 5 novembre.

La mauvaise nouvelle de ce mois : le suivi de la pétition « garde partagée des enfants appliquée par défaut en cas de séparation ». Les membres de la Commission des institutions de l’Assemblée nationale du Québec n’ont pas voulu se saisir du dossier, ni convoquer les personnes à l’initiative de cette action citoyenne pour écouter leurs arguments. La ministre de la Justice a répondu en se basant uniquement sur le Code civil actuel, sans faire référence au vécu des enfants et des parents qui ne voient qu’occasionnellement leur enfant. Or, une méta-analyse met en évidence que les bénéfices pour l’enfant de la garde partagée dépassent largement les effets négatifs. Nous parlerons de cette étude dans la prochaine lettre d’information. Nous vous invitons à participer en grand nombre aux actions proposées dans la page suivante.

N’hésitez pas à partager cette lettre d’information dans vos réseaux !

Bonne lecture !

Lire la suite

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]